A Mayotte, on mange trois fois par jour.

Le matin, on mange de l'ankera (repas de la veille), du soussouwa (riz blanc bouilli), anpangou (du riz brûlé), ou on boit de la tisane (écorce et feuille de canelle, la citronelle, feuille de giroflier, de la menthe rugueuse...)

Au déjeuner, on consomme du bata bata (bananes, maniocs et fruits à pain bouillis), accompagnés d'ailes de poulet, de kakamoukou (soupe de poisson avec du curcuma, de l'oignon, de l'ail, des bilimbis, du poivre noir, basilic, du citron), du kangué (il s'agit de jarret de boeuf qu'on laisse mijoter longtemps avec de l'oignon), des poissons frits, kouwadza lokou (on cuit le poisson avec un grand verre d'eau, on ajoute du tamarin ou du jus de citron), ou de pwédza (le poulpe est grillé ou on le fait cuire lentement avec des épices).

On accompagne ces plats avec des condiments tels que les achards de citrons, mangue, du piment écrasé avec du jus de tamarin, du piment nature ou du rougail de tomates.

Le repas du soir se compose souvent de soupe de brèdes (morelles, mourongues, petsay, mafane, amaranthe, pissenlit, brèdes de patate douce, brèdes citrouille, brèdes manioc au lait de coco) accompagnées de riz. Ce sont de bons plats légers, les brèdes ont chacune leur goût et se marient  bien avec les viandes, poissons et crustacés. Et on peut les mélanger entre elles, c'est un délice!

Les soupes à base de poissons, de boeuf et de poulet font partie aussi des mets du soir.

On mijote des plats au lait de coco à base de différents légumes, légumineuses, fruits, brèdes, viandes ou de poissons et crustacés.

Occasionnellement, on déguste des coquillages (les nérites, les coques, les chitons) cuits en soupe ou mélangés avec du riz bouilli avec quelques brèdes.

Lors des fêtes religieuses ou mariages, on consomme du mouton, du zébu ou de la chèvre qui proviennent de Mayotte. La cuisson de ces viandes dure plusieurs heures. Le lait caillé accompagné de riz au lait de coco est un plat très apprécié lors de ces manifestations! Miam!

Karibou!

(On utilise cette expression pour inviter une personne à venir chez soi ou pour partager un repas.)